mercredi 25 mai 2016

Danièle Brun : Rester Freudien avec Lacan

Odile Jacob - Mai 2016


En 1966, lors d’un séminaire intitulé L’Objet de la psychanalyse, Lacan invite le jeune Conrad Stein à discuter de ses travaux sur le statut de la parole dans la cure analytique. 
Cet épisode est resté à ce jour ignoré et inédit, alors qu’il engage un conflit majeur autour des concepts de Freud. 
Danièle Brun en restitue dans ce livre toute la portée : il s’agit de relever le défi d’une réconciliation entre freudiens et lacaniens, de proposer un nouveau souffle à la psychanalyse et de démontrer ainsi ses capacités de renouvellement et de transformation.

Danièle Brun est psychanalyste, membre d’Espace analytique et professeur émérite de l’université Paris-Diderot, où elle a fondé en 2001 le Centre de recherches en psychanalyse, médecine et société. Elle est présidente de la Société de médecine et psychanalyse. Elle est l’auteur d’ouvrages qui ont connu un grand succès, notamment Une part de soi dans la vie des autres, La Passion dans l’amitié et L’Insidieuse Malfaisance du père.

acheter ce livre

Ph. De Georges (dir.) : La jouissance chez Freud.

Michele Editions - Juin 2016


Il existe une « cause dernière de toute activité », opaque, silencieuse et obstinée que Freud nomme dès le début de ses recherches pulsion. Par cette volonté, cette puissance, le petit d’homme fait face à l’urgence de la vie : 
C’est sa détresse originaire qui le pousse. 
A travers les expériences primordiales de satisfaction et de souffrance, l’infans fraye des voies qui seront celles de la répétition.


Tout ceci, Freud l’affirme dès 1895, dans L’Esquisse. Ces traces et ces frayages s’inscrivent, au joint de l’appareil psychique et du corps, dans les relations qui se nouent entre le nourrisson et son prochain secourable. C’est dans cette dépendance vitale que se trouvent préfigurés tous les rapports ultérieurs à l’autre : les affects d’amour et de haine comme les principes moraux.

Ce que Freud envisage ainsi, c’est ce que Lacan nommera tardivement jouissance. Cet ouvrage collectif, résultant d’un séminaire d’étude de l’Ecole de la Cause freudienne, se propose d’étudier ainsi la jouissance chez Freud.

Table des matières

AVANT-PROPOS : « La jouissance chez Freud », par Philippe De Georges
INTRODUCTION DES TRAVAUX, par Philippe De Georges
I. LA JOUISSANCE DANS L’ESQUISSE
1. À propos de l’Entwurf, par Philippe De Georges
2. Le concept de la jouissance dans l’Esquisse d’une psychologie de Sigmund Freud, par Susanne Hommel
3. Der Trieb dans l’Esquisse, par Philippe De Georges
II. LA JOUISSANCE DANS LA CLINIQUE FREUDIENNE
1. La jouissance dans le cas de Mademoiselle Elisabeth von Her, par Anita Gueydan
2. L’Homme aux rats et la jouissance, par Philippe De Georges
3. La jouissance chez l’Homme aux rats, par Damien Guyonnet
4. Dette et culpabilité, par Philippe De Georges
5. Une détresse sans sujet, par Philippe De Georges
6. Freud aux prises avec Le Président Schreber, par Christophe Delcourt
7. Freud et le Président, par Philippe De Georges
III. LA JOUISSANCE AU TOURNANT DE LA DEUXIÈME TOPIQUE
1. Enfin l’Au-delà, par Philippe De Georges
2. Pulsion de mort et jouissance du vivant, par Alice Delarue
3. Sur le masochisme, par Philippe De Georges
4. Sur quelques noms freudien de la jouissance, par Joseph Attié
5. Le ça et le moi, par Philippe De Georges
CONCLUSION : L’Un et le multiple, par Philippe De Georges

acheter ce livre

mercredi 18 mai 2016

Jean-Jacques Barreau : La Psychanalyse et la Photographie

CAMPAGNE PREMIERE - Mai 2016 - Collection : En question


L’invention de la psychanalyse, à « l’ère de la reproductibilité technique » dont Walter Benjamin fera de la photographie le modèle, s’inscrit dans le cadre d’une révolution anthropologique et épistémologique transformant les rapports entre le regard, le signe et le réel. Ce livre explore l’influence de la « révolution photographique » sur l’imaginaire littéraire et scientifique de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème, et sur ses effets sur la pensée de l’inventeur de la psychanalyse qui découvre, lors de son séjour à Paris, comment la photographie est devenue avec Charcot et Albert Londe une partie intégrante de la clinique de l’hystérie. S’il existe, au 19ème siècle, une véritable passion pour voir ce que l’oeil ne peut voir, et pour reconstituer le passé comme photographié, c’est au processus qui aboutit à la formation des images psychiques que conduit, dans la pensée freudienne, la référence à la photographie. Ce livre développe comment, en Induisant un nouveau rapport au temps, à la mémoire et à l’histoire, la photographie fournit un modèle pour penser, avec Freud, une conception psychanalytique de la mémoire, de la causalité psychique et du processus analytique.

Jean-Jacques Barreau est psychiatre, psychanalyste membre et ancien Président du Quatrième Groupe, Organisation psychanalytique de Langue Française (OPLF). Il est entre autres l'auteur de Freud et la métaphore ferroviaire. Nous pratiquerions ensemble l'art de voyager paru en 2007 aux Editions In Press en 2007.

acheter ce livre

lundi 9 mai 2016

Laurent Tigrane Tovmassian et Hervé Bentata (dirs.) : Traumatismes, lien social et éthique

In Press - Mai 2016 - Explorations psychanalytiques


Violence au travail, violences familiales, sociétales et politiques... Ces violences sont génératrices de traumatismes psychiques. Quelles formes peuvent prendre les cliniques de ces traumatismes ? A savoir ces violences d'Etat dont témoignent souvent les victimes de traumatismes. Rupture violente du lien, perte du sentiment de continuité d'existence... se saisissent du sujet. Cet ouvrage s'attache à la rencontre de l'effraction traumatique avec cette dimension de la violence sociétale, familiale et au travail. Des questions qui ouvrent sur l'importance du lien social dans son aspect thérapeutique, et sur celle d'une éthique dans la pratique du clinicien. Le patient à l'ère de la psychiatrie numérique ; Corps traumatique, corps malade, corps médical ; la pudeur à l'épreuve de la clinique du traumatisme ; éthique et choc traumatique... seront abordés dans cet ouvrage à la croisée entre traumatisme, éthique et dimension psychothérapeutique.

Laurent Tigrane Tovmassian : Docteur en psychopathologie et psychanalyse, Psychanalyste, Responsable de l'URFT/Consultation Post-traumatique de Saint-Denis, Chargé de cours de l'Université Paris Diderot-Paris 7, UFR d'Etudes Psychanalytiques. Hervé Bentata : Psychiatre, Psychanalyste, Membre de l'A.L.I. , Responsable médical URFT/Consultation Post-Traumatique de Saint-Denis, Chef de service Intersecteur de Pédopsychiatrie de Saint- Denis.

acheter ce livre

samedi 7 mai 2016

Daniel Coum (dir.) : Avons-nous besoin de père et de mère ?

Erès - Mai 2016 - Parentel


Les auteurs se livrent à une opération de " déconstruction ", c'est-à-dire d'analyse (théorique et non pas idéologique) de ces catégories chargées d'histoire, de sens et d'affects - père, mère, papa, maman... - et dont l'évidence des significations qu'elles véhiculent forcent le sens et empêchent la connaissance. Cette réflexion vient faire écho aux évolutions sociétales qui bouleversent nos modalités de " faire famille " et le traitement social qui en découle. La formation du sujet, l'éducation des enfants et des adolescents, l'accompagnement social des familles, l'aide psychologique des parents, la prise en compte de l'entourage familial dans les situations de vulnérabilité, la participation des parents aux soins à l'enfant, les médiations conjugales, etc. , bref, tous les secteurs de nos activités sociales, éducatives, sanitaires et juridiques, de prévention ou de traitement, se trouvent impactés par la liberté que nous nous sommes donnés de " faire famille " selon notre désir.

Daniel Coum est psychologue clinicien, directeur des Services (association PARENTEL), membre associé, CRPC-CLCS EA 4050 - Composante recherches en psychopathologie clinique : clinique du lien et création subjective, ISHS, université de Bretagne occidentale, Brest.

acheter ce livre

mardi 3 mai 2016

Collectif : Le désir. L'objet qui nous fait vivre

In Press - Avril 2016 - Psy pour tous


" Que veut dire pour chacun de vous, au coeur de votre existence, l'expression réaliser son désir ? ". Cinq psychanalystes répondent à la question de Lacan à partir d'expériences et de réflexions singulières. Pourquoi le désir inconscient est-il un véritable moteur d'action au coeur de la psyché humaine ? Comment agit-il ? Et que signifie-t-il ? En analyse, comment le clinicien peut-il faire émerger les désirs et lever les inhibitions ? Les désirs, au quotidien, le désir " projet ", l'idéal vecteur de désir, le désir sexuel, le désir et la frustration... autant de facettes abordées dans ce livre. On confond souvent le désir avec les envies, les caprices, la volonté de puissance, le sexe... Si ces notions contiennent leur part de vérité, elles ne suffisent pas à le définir. Nous analyserons le désir comme le moteur qui anime le sujet et le conduit à s'investir dans l'existence à ses risques et périls.

GERARD BONNET est directeur de l'EPCI où il dispense un enseignement de psychanalyse à un large public. PAUL-LAURENT ASSOUN est psychanalyste (SPF), professeur à l'Université Paris VII et auteurs de nombreux ouvrages. MARJOLAINE HATZFELD, est psychanalyste et a enseigné au Collège International de Philosophie. DENISE BOUCHET-KERVELLA est psychanalyste (SPP) et collabore à la Revue française de psychanalyse. MONIQUE SCHNEIDER est psychanalyste et a longtemps enseigné au CNRS.

acheter ce livre

jeudi 28 avril 2016

Julien Copin : Les prisonniers de Lacan. Une introduction au temps logique

Hermann - Avril 2016


Il arrive qu'à certaines questions la réponse de l'idiot ne soit pas entendue. On se targue d'être profond en demandant « Qui suis-je ? », et l'on congédie avec mépris le naïf qui répond : « Je suis un homme ». Cette assertion, pourtant, est loin d'aller de soi. La réduire à un jugement prédicatif revient à négliger le procès original que son énonciation implique. Car elle relève d'une logique collective par laquelle un sujet s'identifie à un groupe. C'est cette logique qu'il s'agit d'élucider à travers le commentaire d'un article de Jacques Lacan : "Le temps logique et l'assertion de certitude anticipée". Le problème des prisonniers sert de fil directeur. Sa résolution fait exploser le cadre classique de la logique en restituant le mouvement de toute identification, oublié dans son résultat. Face au malaise contemporain, cette révolte logique prescrit un universel ensembliste. Celui dont le sujet de la civilisation scientifique a besoin pour ne pas retourner contre son prochain une ségrégation qu'il prétend dépasser.

acheter ce livre