samedi 4 avril 2020

Essaim 2020/1 (n° 44) : L'interprétation du psychanalyste

Erès - Avril 2020


Il n’y a, aujourd’hui, toujours pas de doctrine constituée de l’interprétation analytique, laquelle est toutefois au centre de la pratique et de la fonction du psychanalyste. Et ni Freud ni Lacan ne lui ont consacré un texte exclusif ou n’en ont fait un concept fondamental de la psychanalyse. Et pour cause, si l’on considère que l’interprétation provient de ce qu’il y a de plus opaque dans la parole du psychanalyste.
En outre, en posant que l’inconscient procède d’abord lui-même par interprétation, que le cœur du désir est de « prendre sens », soit d’être interprété, et que l’interprétation de l’analyste, intervenant en second par rapport à l’interprétation de l’inconscient, est nécessaire mais non suffisante pour réveiller le sujet de la quête du sens qui soutient son rêve de transfert, Lacan a redistribué les données du problème de l’interprétation depuis Freud.
Suivant ces perspectives nouvelles, l’interprétation excède largement des considérations techniques et elle s’avère irréductible aux interprétations, néanmoins incontournables, de l’analysant et de l’analyste au cours de la cure. Si Lacan a pu avancer que l’interprétation est identique au désir et qu’en elle se manifeste le désir de l’analyste, l’interprétation se révèle par là indissociable de la conception que l’on se fait de l’inconscient, du désir, voire du psychanalyste. Est-elle dès lors fondamentalement ce que Lacan désigne comme « un dire qui se dise sans qu’on sache qui le dit » ?
Dans quelle mesure l’interprétation de l’analyste est-elle homologue ou hétérogène à l’interprétation produite par l’inconscient à travers ses formations ? En quoi et jusqu’où l’interprétation de l’analyste renouvelle-t-elle chaque fois l’acte par lequel il est devenu analyste ? Et comment les analystes se positionnent-ils désormais relativement à ces questions cruciales pour la psychanalyse, si du moins ils les prennent en compte ? Il s’agit également de savoir si d’autres disciplines philosophiques, littéraires, scientifiques ou artistiques apportent du nouveau à l’approche psychanalytique de l’interprétation et, inversement, comment ces disciplines bénéficient ou pas de cette approche.

acheter ce livre

vendredi 3 avril 2020

Matthieu Montalban : Rester humain. Lacan et le lien social postmoderne

Editions Stilus - Mars 2020 - Résonances


En ce début de XXIe siècle tout porte à penser et à croire que nous sommes à l´aube de grands bouleversements : humains, sociétaux, économiques, écologiques. À l´époque postmoderne le capitalisme néolibéral signe la fin des grands récits unificateurs de l´humanité, apportant fragilisation des liens sociaux et malaise dans la civilisation. Cet essai s´efforce de montrer qu´avec la mise au point des Discours, Lacan a fourni les outils pour interroger les égarements de la post-modernité et leurs effets sociaux.

acheter ce livre

La Cause du Désir n° 104 : Tu rêves encore ?

Cause du désir - Mars 2020


Un numéro de La Cause du désir entièrement consacré à la clinique analytique actuelle du rêve et au rapport du rêve au réveil. Il n’est pas sûr qu’on ne continue pas à rêver lorsqu’on est éveillé.

Rêve-t-on encore dans notre civilisation du pousse-au-jouir ? Quelle place occupe l’interprétation des rêves dans la clinique psychanalytique contemporaine ? Ces sont des questions auxquelles ce numéro donne des réponses à travers des textes de doctrine analytique et des cas cliniques. La question fondamentale, à savoir si l’on continue à rêver pendant qu’on est éveillé, est au centre de plusieurs articles qui essayent d’y apporter des réponses.

Points forts

• Un texte inédit de Jacques Lacan
• Un entretien avec Jeanne Balibar et Betsy Jolas
• Un dialogue avec Paul B. Preciado
• Un article de Delphine Horvilleur
• Un article inédit de Jacques-Alain Miller et d’Éric Laurent

Sommaire

ÉDITORIAL
L’une-bévue du rêve,
Fabian Fajnwaks

ARCHIVES LACAN
Improvisation. Désir de mort, rêve et réveil,
Jacques Lacan

LA PSYCHANALYSE AU XXIe SIECLE
Présentation, Pascale Fari
Le rêve du réveil, Jacques-Alain Miller

LE RÊVE, SON INTERPRÉTATION ET SON USAGE
Introduction, Valeria Sommer-Dupont
La différence absolue du rêve, Angelina Harari
Rêve réel et rêve transférentiel, Fabián Abraham Naparstek
Le recours secret, Sylvia Baudini

ÉVEIL
Rien de plus concret que le rêve, son usage, son interprétation, Christiane Alberti
Rêves inspirés par le réveil, Carolina Koretzky
Le rêve et les rêves : le rêve et le noeud, Hugo Freda
Corps de rêves, Marie-Hélène Brousse

HISTOIRE DE RÉVEIL
De l’ombilic au réveil et retour, Anaëlle Lebovits-Quenehen

UNE OEUVRE ET SON INVITÉE À ÉCRIRE
Images du rêve carrollien, Sophie Marret-Maleval

EXPLORATIONS RÊVEUSES
Des usages et des mythes poétiques et psychanalytiques, Nathalie Georges-Lambrichs

RENCONTRE AVEC JEANNE BALIBAR,
L’indéfinissable et la vraie vie, propos recueillis par Ariane Chottin, Fabian Fajnwaks et
Omaïra Meseguer

LA PASSE, AVENTURE DU SIÈCLE
Rêve-t-on pour dormir ou se réveiller ?
Premiers témoignages
La chute de la chute, Sophie Gayard
Savoir parler à l’École du regard moqueur, Marie-Claude Sureau

Le mystère des rêves de fin d’analyse
Des rêves instruments du réveil, Myriam Cherel
De l’agitation de la mer/e au tremblements de terre, Domenico Consenza
Le rêve-écriture du trauma, Clotilde Leguil
Rêves électriques, Aurélie Pfauwadel

APRÈS LES JOURNÉES 49 FEMMES EN PSYCHANALYSE
Introduction, Gil Caroz
La lettre féminise, Delphine Horvilleur
Entretien avec Paul B. Preciado, par François Ansermet et Omaïra Meseguer
Remarques sur trois rencontres entre le féminisme et le non-rapport sexuel, Éric Laurent

RÊVES, RÊVERIES ET RÉVEILS DANS LA CLINIQUE
L’amour de loin, Catherine Meut
Portrait de famille, Dalila Arpin
Se réveiller du beau rêve de l’enfance, Aurélie Charpentier-Libert
Quand le rêve crève l’écran, Valeria Sommer-Dupont
S’orienter de l’énigme, entretien avec Nouria Gründler

RENCONTRE AVEC BETSY JOLAS
Cette voix qui parle de nous, propos recueillis par Valentine Dechambre

DÉTOURS
Plotin et la doctrine de l’Un dans le dernier Lacan, Mathieu Siriot

À LA LETTRE
Rêver dit-elle, à propos de Croire aux fauves de Nastassja Martin, Virginie Leblanc

UN MIROIR DE NOTRE CIVILISATION : CINÉMA
Le rêve en abîme : Inception, Jocelyne Huguet-Manoukian

BRÈVES
Valentine Dechambre, Hervé Damase, Deborah Gutermann Jacquet, Luc Garcia

FENÊTRE-RENCONTRE AVEC FRANÇOIS MATTON
Il reste des blancs, propos recueillis par Ariane Chottin et Omaïra Meseguer

acheter ce livre

dimanche 29 mars 2020

Domenico Chianese : Comme les pierres et les arbres

Campagne première - Mars 2020 - Recherche


Quand la psychanalyse dialogue avec l'esthétique Tout au long de notre existence, le sens de la vie nous est donné par des personnes, mais aussi par les choses qui nous entourent : les pierres, les arbres, les fleuves, les maisons, les objets. Chaque civilisation doit arriver à distinguer et à conjuguer l'humain et le nonhumain, le corps et l'histoire, la vie et la mort : moments cruciaux et formes du vivant qui fondent l'expérience du monde, et que le psychanalyste rencontre dans la cure. Ainsi, le champ psychanalytique est traversé par la dimension esthétique, patrimoine de tout être humain. L'esthétique nous met en contact avec les valeurs de la vie ; elle promeut le soin de soi et des autres. Elle amène la psychanalyse à conjuguer éros et logos, la poésie et la raison, la musique et la pensée, en produisant un saut anthropologique qui permet le dépassement du nihilisme et de la barrière érigée entre la science et l'art.

Domenico Chianese est psychanalyste didacticien à la Société psychanalytique italienne, dont il a été président. Il est l'auteur de nombreux ouvrages traduits en plusieurs langues, dont Imaginons (Ithaque, 2016).

acheter ce livre

lundi 23 mars 2020

JFP n°48 : Que fait la folie à l'écriture ?

Erès - Mars 2020


C’est un parcours à la fois littéraire et clinique que nous proposons pour répondre à cette question. La lecture d’auteurs confirmés, dans la littérature et la poésie, et sans doute affectés de ce qu’il convient d’appeler avec prudence « l’expérience de la folie », nous permet d’entrevoir qu’au jeu de la métaphore, parfois qualifiée de délirante, ou d’une écriture tout en métonymies, l’écrivain peut, jusqu’à un certain point, distordre la langue et les figures stylistiques pour leur donner une coloration particulière qui situe tout l’enjeu de l’écart autorisé par rapport aux figures admises du style et de la langue. C’est là l’importance d’une invention permise par la lettre pour fixer un certain réel et donner au lecteur, qui peut être le patient ou l’écrivain, un bord auquel, dans sa lecture, il puisse bon an mal an s’arrimer. C’est aussi tout le travail d’une clinique qui se dit à la lettre et prend les contours de celle-ci pour engager dialogue et affrontement avec ce réel de la folie dont le travail de l’écriture éloigne, en s’en rapprochant au plus près.


acheter ce livre




vendredi 20 mars 2020

Savoirs et Clinique n°26 : Franz Kaltenbeck. La Psychanalyse depuis Beckett

Erès - Mars 2020 - Savoirs et clinique


Pour Franz Kaltenbeck, Beckett est un auteur aussi décisif pour la psychanalyse que Sophocle, Shakespeare ou Joyce. Pendant près de quinze ans, il n’a cessé de confronter l’oeuvre de Beckett avec les concepts de la psychanalyse. Ce numéro réunit et met en perspective ses principaux articles sur l’écrivain irlandais. Lecteur précis et rigoureux, Franz Kaltenbeck relève une convergence de thèmes entre les intuitions de Beckett et les concepts élaborés par Lacan. À le suivre, il ne s’agirait pas seulement d’une anticipation mais aussi d’un infléchissement, voire d’une correction de Lacan par Beckett. En s’appuyant sur les textes et en con frontant Beckett à d’autres écrivains ou artistes tels que Proust, David Foster Wallace, Louis-René des Forêts, ou encore Dieter Roth, il montre en particulier comment Beckett a fait du réel de la jouissance et de la mort la matière d’une écriture singulière. Deux textes, laissant paraître l’intérêt profond porté par Franz Kaltenbeck à la poésie et mettant en lumière les affinités entre langage des poètes et psychanalyse, ont par ailleurs été inclus dans cette publication, l’un constituant une analyse des écrits d’Hölderlin sur OEdipe, et l’autre commentant deux poèmes du poète viennois contemporain. Reinhard Priessnitz.


acheter ce livre



mardi 17 mars 2020

Sandra Boehringer et Laurie Laufer (dir.) : Après les aveux de la chair. Généalogie du sujet chez Michel Foucault

EPEL - Mars 2020


Attraper erôs dans le filet du logos, l'Occident n'a pas attendu la psychanalyse pour s'y employer. Entre les aphrodisia grecs et le dispositif de sexualité moderne, il ne restait plus à Foucault qu'à déposer une dernière pièce au puzzle de son Histoire de la sexualité : que s'est-il passé au temps de la concupiscence chrétienne et du péché de chair ? Comment le sexe en est-il venu à polariser le rapport de soi à soi ? "Il m'a semblé, écrit Foucault, que la question qui devait servir de fil directeur était celle-ci : comment, pourquoi et sous quelle forme l'activité sexuelle a-t-elle été constituée comme domaine moral ? " A qui sont destinés les aveux ? De quoi libèrent-ils ? Quel sujet moderne l'expérience de la "chair" dans le christianisme a-t-elle contribué à construire ? Les Aveux de la chair jettent le trouble dans une "histoire de la sexualité" qui s'avère faussement linéaire et sollicite tout autant philosophes, historiens, spécialistes de la littérature et psychanalystes. Ce volume fait écho à Bien avant la sexualité. L'expérience érotique en Grèce ancienne, publié en 2019 chez Epel.

Sandra Boehringer, ancienne pensionnaire de la Fondation Thiers, est maîtresse de conférences à la faculté des sciences historiques de l'Université de Strasbourg. Ses travaux portent sur la poésie grecque archaïque et la construction des catégories sexuelles dans l'Antiquité, dans une articulation à la pensée foucaldienne. Laurie Laufer exerce la psychanalyse à Paris. Elle est professeure au département d'études psychanalytiques de l'Université de Paris. Ses travaux portent en particulier sur le genre et la psychanalyse, et sur la lecture foucaldienne de la théorie et de la pratique analytiques.

acheter ce livre