mercredi 10 décembre 2008

Les jardins de l'asile. Questions de clinique usitée et inusitée

Marcel Czermak et Cyril Veken (sous la direction de)



Éditions de l'Association lacanienne internationale
2008
25.00 €

Lacan faisait remarquer que la psychanalyse n'avait pas retenu beaucoup de poissons dans ses filets.
Les psychanalystes ont toujours eu une appétence clinique, mais le plus souvent sans bien savoir de quoi ils parlaient et Lacan, par délicatesse, avait dit ne pas vouloir jouer "la carte forcée de la clinique", même s'il la réservait à quelques familiers un peu avertis.
Au fil des années, dans le cadre du travail à l'École de Sainte-Anne, s'est précisé le dispositif complexe que requiert la fabrication de la clinique, son recueil et sa sériation, qui nécessite d'y être à plusieurs, dont le terme même n'aurait aucune signification en dehors de l'organisation et de la mise en forme d'un savoir transmissible : de l'ordre de ces mathèmes dont Lacan disait avec force qu'ils devaient se transmettre au même point de l'expérience, mais se pliant tous au même discours et à sa discipline, afin d'oser des résultats qu'il faudra juger sur pièces.
Notre clinique n'est nullement aboutie, ni achevée. Les faits non identifiés abondent. C'est cette voie que nous privilégions : pour qui le veut, il y a place à la découverte par des moyens exigeants.

Aucun commentaire: