mercredi 20 mai 2009

Althusser et la psychanalyse

Pascale Gillot



Paru le: 29/04/2009
Editeur : PUF
Collection : philosophies
Prix : 12 euros

L'ouvrage examine la dimension théorique du rapport de Louis Althusser à la psychanalyse, dans le contexte de la vie intellectuelle française des années soixante, et du mouvement que l'on a appelé " structuraliste ".
L'étude de la relation étroite qui unit le retour à Marx promu par Althusser, et le retour à Freud engagé par Lacan, est l'occasion d'interroger sous un angle singulier certains concepts fondamentaux requis par le programme althussérien de mise au jour de la philosophie latente de Marx : le concept de surdétermination, celui de lecture symptomale ou encore celui de causalité structurale. L'importance accordée par l'auteur de " Freud et Lacan " à la découverte freudienne de l'inconscient, et à sa relecture lacanienne au prisme d'un anti-psychologisme radical, s'entend aussi dans le projet visant à constituer une théorie de l'idéologie en général, lacunaire ou défaillante dans la tradition marxiste.
La thèse célèbre, énoncée dans " Idéologie et appareils idéologiques d'État ", selon laquelle l'idéologie n'a pas d'histoire, et constitue donc une dimension nécessaire de toute formation sociale, est commandée par l'axiome freudien : " l'inconscient est éternel ". La psychanalyse représente ainsi un repère théorique fondamental dans l'élaboration de ce matérialisme de l'imaginaire grâce auquel Althusser entend combattre, à l'intérieur même du marxisme, aussi bien l'humanisme théorique qu'un économisme articulé à une conception mécaniste de la topique marxiste, et du rapport entre structure et superstructure.
Le détour par Freud se révèle donc indispensable à la compréhension de " l'immense révolution théorique de Marx ". Plus spécifiquement encore, le rapprochement entre la théorie marxiste et la théorie analytique, révèle le caractère crucial, autant qu'énigmatique, de la question du sujet dans l'oeuvre d'Althusser : la thématisation d'une subjectivité non plus transparente à elle-même, mais décentrée et assujettie, apparaît inhérente à la conceptualisation de l'" interpellation en sujet " comme mécanisme fondamental de l'idéologie.

Aucun commentaire: