jeudi 28 mai 2009

Transgression

Jacques Bouhsira, Sylvie Dreyfus-Asséo, Marie-Claire Durieux, Claude Janin



Paru le : 27/05/2009
Editeur : PUF

La psychanalyse, dès lors qu’elle s’est construite — d’abord à partir de la compréhension du symptôme hystérique, puis à travers l’interprétation des rêves — sur l’étude du conflit entre le désir inconscient et l’interdit, ne pouvait que rencontrer la question de la limite et de la transgression. Mais elle ne pouvait pas ne pas la rencontrer aussi au cœur même de son exercice : le transfert, rappelle Pontalis, est un « agir », le transfert est une passion, au point que, comme Freud l’a souligné dans ses Observations sur l’amour de transfert, « la scène a entièrement changé, tout se passe comme si quelque comédie eût été soudainement interrompue par un événement réel, par exemple comme lorsque le feu éclate pendant une représentation théâtrale ».
L’idée de transgression n’est toutefois pas à proprement parler un concept psychanalytique, puisqu’elle concerne la normalité et la normativité sociale elle n’intéresse la psychanalyse que dans la mesure où la différenciation du psychisme en instances donne à l’interdit un statut psychique, interne, lié au développement du Surmoi.
La transgression comprise ainsi concerne toutes les dimensions de la vie humaine : création, sublimation, sexualité, que le sujet soit pris isolément ou dans le réseau de ses appartenances groupales et institutionnelles.

Aucun commentaire: