vendredi 24 juillet 2009

Situations subjectives de déprise sociale

Sous la direction de Jacques-Alain Miller



Editeur : Navarin
prix : 14,50 €

Tout commence avec cette proposition de Lacan, « le lien social ne s'instaure que de s'ancrer dans la façon dont le langage se situe et s'imprime, se situe sur ce qui grouille, à savoir l'être parlant ». Au fondement de la réalité sociale, il y a « la prise du symbolique » qui s'exerce jusqu'au plus intime de l'organisme humain. La façon dont un sujet tient au social relève donc du logique pur. Pas du psychique.

Les six sujets présentés dans ce volume ne sont plus en prise avec la routine sociale: isolement, excès du corps, débranchements successifs discrets à l'endroit de la famille et du social. Ils sont plutôt en situation de déprise sociale. Il s'agit moins d'une inaptitude au lien social que d'une absence de liens suivis dans le travail, dans les relations. Ces sujets ne s'y retrouvent pas avec les injonctions sociales, en particulier avec celles, générales et anonymes, du monde du travail où ils ne parviennent pas à loger la particularité de leur être. La réunion de ces cas donne un éclairage inédit sur les opérateurs qui président à toute insertion sociale.

Aucun commentaire: