mardi 4 août 2009

HURLY-BURLY n°1 - May 2009

The International Lacanaian Journal of Psychonalysis



First Issue, May 2009
Contents
Editorial
Pierre-Gilles Guéguen, “Psychoanalysis in Times of Noise and Turmoil”
Arguments
Denis Noble, “The Music of Life: What Perspectives Can the Biology of the 21st Century Open on Sexuality?”
Clotilde Leguil, “Commentary on Denis Noble’s Paper”
François Regnault, “Descartes’ Dualism and the Union of the Mind and the Body”
François Leguil, “Lacan and the Safeguarding of Certainties”
Dominique Laurent, “How to Put an End to the Depressive Standard’’
Events
Alexandre Stevens, “Lacanian Interpretation”
Jean-Louis Gault, “Interpretation Beyond the Pleasure Principle”
Anne Lysy-Stevens, “Unconscious and Interpretation”
Jacques-Alain Miller, “Semblants and Sinthomes: Presentation of the Theme of the VIIth Congress of the WAP”
The Couch
Miquel Bassols, “The Wager of the Pass”
Antoni Vicens, “The Banality of the Primal Scene”
Bernard Seynhaeve, “A Letter Always Arrives at its Destination”
Esthela Solano-Suarez, “The Remains of the Letter”
Studies
Marie-Hélène Brousse, “The Work of Art in the Age of The Demise of the Beautiful: From Object to Abject”
Josefina Ayerza, “Cy Twombly”
Eric Laurent, “Interview : Butler and Gender”
Sophie Marret, “4:48 Psychosis: The Gaze of Cockroaches”
Workshop
Nassia Linardou, “Sexuality Between Semblant and Real”
Claudia Iddan, “What is Interpretation a Consequence of?”
Hypermodern Times
Richard Gombrich, “Why has British Education Gone So Wrong, and Why Can’t We Stop the Rot? Popper’s Nightmare”
Michael Power “Performance and the Logic of the Audit Trail”
Robert Snell, “Some Thoughts on the ‘Audit Culture’ and How to Survive It”
Jacques-Alain Miller, “Closing Remarks at the Rally of the Impossible Professions, Against the False Promises of Security, London 20 Sept 2008”
Roger Litten, “The Logic of Audit – Some Remarks on the Logic of the ‘Audit Explosion’”
Véronique Voruz, “Security is the New Freedom”
Corentin Ségalen, “Tough on Crime, Tough on the Causes of Crime: The New Labor Party and the Conflict Against Criminality From 1997 to 2007”
Readings
Marco Focchi, “Well-Being or Jouissance ?”
Russel Grigg, ”When Things Fall Apart: an Extraordinary
Person’s Fight With Her Internal Anarchy”

Figures de la psychanalyse, Numéro 17

Anthropologie, psychanalyse : les états de la structure



Avril 2009
Edité par Erès
25 €


Le projet de ce numéro est d’interroger les situations de rencontres et d’échanges entre ces deux disciplines, au plan de la recherche et du soin. S’il est concevable de poser avec Lacan que l’anthropologie s’intéresse à l’homme et la psychanalyse à ce qui manque à l’homme, il n’en reste pas moins pertinent de ne pas rabattre l’anthropologie sur la science du collectif et la psychanalyse sur la pratique de l’individualité. La notion de sujet traverse et inquiète ces deux champs qui, chacun à leur façon, remodèlent les conceptions classiques des rapports entre individus et collectifs.

Coordonné par Marcel Drach et Olivier Douville

Ont participé à ce numéro : PAUL-LAURENT ASSOUN - HELENE BLAQUIERE - OLIVIER DOUVILLE - GEORGY KATZAROV - CHARLES-HENRY PRADELLES DE LATOUR - RENE SARFATI - DAVIDE SCARSO - THIERRY SEBBAG - ANNIE TARDITS - BERNARD TOBOUL - MARKOS ZAFIROPOULOS -

vendredi 31 juillet 2009

Lacanian Ink n° 33

Spring 2009



SOMMAIRE

The logic of the cure; The prisons of jouissance : The phallus an perversion, Jean-Alain Miller
Negative Dialectics and Wagner, Alain Badiou
Saintliness and the Sainthood, François Regnault
The animals that treat us badly, Gérard Wajcman
Self from absence to self; To sleep, perchance to dream ..., Jean-Luc Nancy
Josephine le sinthome, Slavoj Zizek
The fall of SoHo, Richard Kostelanetz
Ridley Howard : CL interviews JA

La nécessité du chagrin d'amour. Alain-Fournier ou l'invention de l'adolescence

André Agard



Parution : mars 2009
Edition : EPEL
Collection : Traces

L’adolescence est une invention récente des sociétés occidentales, dont Le Grand Meaulnes fut un signe avant-coureur. Encore pris dans la crise dont il élabore le mythe, Alain-Fournier en offre par la même le paradigme. Sa vie, vouée à l’adolescence par sa mort prématurée, en éclaire tous les ressorts. A quoi servent les chagrins d’amour ? Pourquoi devient-on écrivain ? Et comment devient-on un vélocilecteur, avide de ballades solitaires et de livres où s’inventer par les mots des autres ? Un roman, écrit avant la première guerre mondiale, rencontre un demi-siècle plus tard un lecteur aussi jeune que son héros, lui ouvre un passage vers la psychanalyse et change sa vie.

mercredi 29 juillet 2009

Psychanalyse et politique. Sujet et citoyen: incompatibilités ?

Marie-Laure Dimon



Parution : juillet 2009
Editeur : L'Harmattan
Collection : Psychanalyse et civilisations
Prix : 21 €

Comment être sujet de son action, de sa parole, de son histoire quand la notion de sujet en psychanalyse fait débat ? Est-il possible d'associer psychanalyse et politique quand l'objet politique est par essence indéterminé ? Les auteurs de cet ouvrage poursuivent la nécessité de penser le vivre-ensemble et d'envisager la mise en perspective de la dialectique sujet et citoyen, créateurs d'histoire et d'une paradoxale compatibilité.

Le crimet et la folie

Henry Maudsley



Parution : juillet 2009
Editeur : L'Harmattan
Collection : Psychanalyse et civilisations - Trouvailles et Retrouvailles
Prix : 20 €

Bien des criminels récidivistes "deviendraient fous s'ils n'étaient pas criminels, et c'est pas parce qu'ils sont criminels qu'ils ne deviennent pas fous". Il y a 130 ans, le Professeur de médecine légale Henry Maudsley faisait le bilan effectif des potentialités criminelles des divers types de malades mentaux. Il montrait l'indécidabilité de trancher positivement la question de la responsabilité des "fous moraux" (nos modernes psychopathes pervers).

vendredi 24 juillet 2009

Un monde en trans. Transfert de transferts ou d’une hypocondrie du contemporain

Sous la direction de Michel Gad. Wolkowicz



Mars 2009
Editeur : EDK
prix : 24 €

Collaboration scientifique et littéraire de Thibault Moreau

Un monde en transes, en transition, en transformation. Mais aussi un monde en transports, en transferts, en traductions et transmissions. On joue ici sur les vibrations polysémiques du préfixe trans. Pour sonder quelques objets identifiés comme des signes et des signaux des crises actuelles, et leur indécidable devenir sur des horizons très brouillés. Le monde se croit et se veut en crise, celle-ci pouvant être constitutive d’un processus de remaniement. Mais n’est-il pas en effet en transes, hors de soi, toujours chez l’autre, en quête de trans, symétrie imaginaire idéalisante et harmonie sédative et conjuratoire, contra-phobique, qui à la fois aspire à la totalité, en miroir du tout-intégriste, et qui s’oublie ? Dirait-il par sa gestuelle, ses « faire » et discours incantatoires, ce qu’il ne peut entendre ? Refuserait-il de tenir ses maux pour des symptômes, dont nous discernons et analysons ici quelques figures exemplaires (destitution de la langue et fascination de la violence – terrorisme, serial killers, l’omnipotence narcissique et le « jouir sans entraves » –, régression et prégnance de la sensorialité sur l’intellectualité, des illusions intimes et collectives, de la pensée mythique, des stéréotypes et idées mimétiques ; généalogie « de la destructivité humaine » et des massacres de masse, « L’écriture de la Shoah », construction de la mémoire, de la subjectivité et de l’altérité [Proust, Modiano, Camus, James, Klemperer…], de la disposition analytique de l’analyste dans la cure…). Pour autant, crises politiques, spirituelles, psychiques, épistémologiques, crises sémantiques et de représentations, interrogées dans leurs dynamiques dé-arrimantes, dé-localisantes, dérivantes. Abordées en polyphonie des ressources disciplinaires : psychanalyse, psychiatrie et criminologie, sociologie, histoire et philosophie, littérature, linguistique et traductologie. Dégager de la confusion des langues, une clinique d’un contemporain dont l’hypocondrie serait le paradigme conjuguant refus de tout trouble de réalité et haine du transfert, insomnie de la pensée, évacuation du fantasme et du sexuel, et autocratisme du psychique. Or, n’est-ce pas l’inquiétante étrangeté du transfert constitutive, selon Pierre Fédida, d’un travail possible de dépressivité qui formerait le lieu de résonance de la mémoire du langage participant alors à réinstaurer un processus de construction singulière, d’historicisation et d’interprétation productrice de sens et de réalité dès lors qu’il est pensé anthropologiquement sous sa forme plurielle de transfert de transferts, lui accordant une fonction de transcendance et de symbolisation ouvrant à une généalogie des pensées, à un espace des temporalités et à une traductibilité responsable, enfin à la construction de la semblance et du matériau humains, ce que Freud, en l’appelant de ses voeux, nommait le travail de civilisation (Kulturarbeit) nous confrontant à la nécessité, selon Gérard Rabinovitch, d’une « éthique de la désillusion », à reprendre par chacun et à chaque génération ?

Textes de : Gérard RABINOVITCH, Alexis NOUSS, David MENDELSON, Daniel ZAGURY, Évelyne LABBÉ, Abram COEN, Jean-Claude BATTU, Jean-Jacques MOSCOVITZ, Thibault MOREAU, Kostas NASSIKAS, Éric GHOZLAN, Ruben RABINOVITCH, Brigitte NATRELLA-ERBIBOU, Michal GANS, Michel Gad. WOLKOWICZ

Situations subjectives de déprise sociale

Sous la direction de Jacques-Alain Miller



Editeur : Navarin
prix : 14,50 €

Tout commence avec cette proposition de Lacan, « le lien social ne s'instaure que de s'ancrer dans la façon dont le langage se situe et s'imprime, se situe sur ce qui grouille, à savoir l'être parlant ». Au fondement de la réalité sociale, il y a « la prise du symbolique » qui s'exerce jusqu'au plus intime de l'organisme humain. La façon dont un sujet tient au social relève donc du logique pur. Pas du psychique.

Les six sujets présentés dans ce volume ne sont plus en prise avec la routine sociale: isolement, excès du corps, débranchements successifs discrets à l'endroit de la famille et du social. Ils sont plutôt en situation de déprise sociale. Il s'agit moins d'une inaptitude au lien social que d'une absence de liens suivis dans le travail, dans les relations. Ces sujets ne s'y retrouvent pas avec les injonctions sociales, en particulier avec celles, générales et anonymes, du monde du travail où ils ne parviennent pas à loger la particularité de leur être. La réunion de ces cas donne un éclairage inédit sur les opérateurs qui président à toute insertion sociale.

Enfances et psy, n° 42

Leurs angoisses : dossier



Paru le 2 juillet 2009
Editeur : Erès
Prix : 16 €

L’angoisse est sans doute l’un des premiers éprouvés du petit d’homme. Du bébé à l’adolescent, elle ne cessera d’évoluer, diverse dans ses expressions comme dans les circonstances qui la déclenchent. Il n’est pas inutile de s’attarder sur sa définition pour comprendre ses diverses manifestations psychopathologiques. Vécu interne, subjectif, distinct du stress ou de la peur causée par un danger réel, l’angoisse est aussi tributaire de l’environnement et circule de l’entourage, familial ou non, à l’enfant et vice versa. Ce numéro d’Enfances & PSY est centré sur la façon dont les professionnels de l’enfance et de l’adolescence reçoivent et prennent en compte dans leurs différentes pratiques professionnelles non seulement l‘angoisse des enfants mais aussi celles des parents, si souvent intriquées. Enfin, l’angoisse des professionnels, qu’elle leur soit propre ou qu’elle surgisse de situations anxiogènes, influe sur leur réponse et souligne l’importance du tiers et de la parole pour en limiter les effets.

jeudi 16 juillet 2009

Le corps contemporain : créations et faits de culture

Céline Masson et Catherine Desprats-Péquignot (dir.)



Paru le: 15/07/2009
Editeur : L'Harmattan
Collection : L'oeuvre et la psyché
Prix : 24,50 €

Corps fabriqué par la médecine, corps biotechnologique, corps transformable à l'envi, corps chimère d'images médiatiques ou bien corps virtuel du cyber-espace soustrait à l'influence du temps du sexe et de la mort. Depuis quelques décennies, des changements fondamentaux sont apparus dans les rapports que les sujets entretiennent avec le corps. Peut-on parler dès lors d'un corps contemporain spécifique à l'époque et à la culture que nous vivons ?

Le masochisme sexuel

Michel Mogniat



Paru le: 06/07/2009
Editeur : L'Harmattan
Prix : 21 €

Si, jusqu'à présent, aucune thèse satisfaisante sur le masochisme n'a vu le jour, il faut peut-être en chercher la cause dans la théorie freudienne de la sexualité.
Les concepts lacaniens ont permis d'aborder différemment le phénomène. Dans un langage clair, cet ouvrage, riche en témoignages, prend en compte la parole des masochistes. L'auteur pose ainsi des jalons pour comprendre le théâtre baroque en perpétuelle représentation qu'est le masochisme sexuel.

vendredi 10 juillet 2009

La Cause freudienne n° 71 - Juin 2009

Au-delà de la clinique




Editorial Philippe Hellebois

Aphorismes Bernard Alberti
Perejaume, le nom de la machine-à-haleine Miguel Bassols
"Je suis homo enfermée dans quelque chose" Nicole Guey
Vit conte Philippe Hellebois
Une phobie singulière Philippe La Sagna
Les caprices d'Aglaé Catherine Lazarus-Matet
Une figure Bernard Lecoeur
Une boulimie a-péritive Pierre Malengreau
Le voyageur impudent Vincent Moreau
Un homme et son objet d'addiction Laure Naveau
L'amour d'une femme Julia Richards
L'art de l'instant de voir Marie-Hélène Roch
La desinsertion de l'homme aux loups Laura Sokolowsky

L'orientation lacanienne

Nous sommes pousses par des hasards à droite et à gauche Jacques-Alain Miller
L'inconscient et le sinthome Jacques-Alain Miller

Entretiens

La pantomime des esprits Hervé Castanet
Un musée imaginaire lacanien Yves Depelsenaire

Etudes lacaniennes

L'acte analytique, huit remarques Agnès Aflalo
Formalisation de l''hallucination verbale "truie" Damien Guyonnet
La pastorale d'André Gide Annaelle Lebovits
Les deux jouissances de l'hystérique Pierre Naveau
L'objet voix Rose-Paule Vinciguerra

Chine

Les amants célestes Nathalie Charraud
Mencius on the mind Pierre-Gilles Gueguen

Politique

Politique de la psychanalyse aujourd'hui Sergio Laîa
De l'évaluation Jean-Pierre Moussaron

Science

Trace et objet, entre neurosciences et psychanalyse Francois Ansermet
Le lieu du sujet Nathalie Charraud

La passe

De la banalité de la scéne primitive Antoni Vicens
"J'étais catholique" Bernard Seynhaeve
Rester à l'heure du réel Mauncio Tarrab

Instantanés

L'oxymore et les nygmes Joe Attié
L'objet d'art a l'époque de la fin du beau Marie-Hélène Brousse
Actualité du transfert Fabian Fajnwaks
La philosophie du comme si Françoise Fonteneau
La traque de Jean-Christophe Bailly Nathalie Georges-Lambrichs
Simone Weil: l'écriture du désêtre Réginald Blanchet
Au commencement. il y avait... les billes Véronique Robert

L'En-Je lacanien n°12

Nomination et Noms-du-Père



Editions : Erès
Parution : Juillet 2009
Prix : 25 €

Le Père n'a pas qu'Un Nom. Il en a des tas. Mais qu'est-ce qu'un nom propre ? Qu'est-ce que nommer et à quoi ça sert ? Le penser borroméen de Lacan réactualise cette question dans la psychanalyse et son incidence majeure dans la clinique freudienne de l'Inhibition, du Symptôme et de l'Angoisse.

Ont participé à ce numéro : NATHALIE AOUSTIN - SIDI ASKOFARE - MICHEL BOUSSEYROUX - DIDIER CASTANET - SYLVIANE CERNOIS - LUCILE COGNARD - JEAN-CLAUDE COSTE - DOMINIQUE DARTIGEAS - MARIA LUISA DE LA OLIVIA - MONIQUE DESORMEAUX - XAVIER DOUMEN - CARMEN GALLANO - LUIS IZCOVICH - SERGE LAZARO - PROGRESO MARIN - FULVIO MARONE - JUAN LUIS MORAZA - ALBERT NGUYEN - ELIANE PAMART - JACQUELINE PATOUET -

mercredi 8 juillet 2009

Revue du Champ Lacanien n°7 - Avril 2009

Le temps dans la psychanalyse, la psychanalyse dans son temps



Introduction

Liminaire, Anita Izcovich
Le temps, pas logique, Colette Soler

Le temps dans la psychanalyse, la psychanalyse dans son temps

Introduction, Dominique Fingermann
Le temps du désir, les temps de l’interprétation, le temps de l’acte, Marc Strauss
Le tempo d’une analyse, Dominique Fingermann
Le temps : un objet logique, Bernard Nominé
L’étoffe du zéro - la topologie et le temps, Françoise Josselin
La liberté ou le temps, Mario Binasco
La hâte et la sortie, Luis Izcovich
Temps logique et temps arrêté, incidences cliniques, Jean-Jacques Gorog
« C’est impossible, malgré tout je le fais », Marie-Noëlle Jacob-Duvernet

Entre champs

Introduction, Cathy Barnier
Mutation des perspectives sur la santé mentale et stratégies politiques, Gérard Neyrand
La question de l’identification transgenre, Judith Butler

Politique de la psychanalyse

Introduction, Martine Menès
Savoir d’expérience, Sol Aparicio
L’acte analytique dans le Champ lacanien, Colette Soler
La satisfaction et le « corps parlant », Diego Mautino
De la jouissance et des discours, Patrick Valas

Clinique

Présentation, Nicolas Bendrihen
Tu/er la mort, Martine Menès
La dépression contemporaine et les discours,
Stéphanie Gilet-Lebon

Lectures

Porge Erik, Des fondements de la clinique, Érès, 2008 - par Didier Grais
Micheli-Rechtman Vannina, La psychanalyse face à ses détracteurs, Aubier, 2008 - par Frédéric Pellion
Drach M. & Toboul B. (dir.), L’anthropologie de Levi‑Strauss et la psychanalyse, La Découverte, 2008 - par Radu Turcanu
Rodman F. Robert, Winnicott, sa vie, son oeuvre, Érès, 2008 - par Catherine Vanier

Auteurs
Index