lundi 30 mai 2011

Psychanalyse et création ; la cure et l'oeuvre

Michel Lapeyre

2

Février 2011 – P.U. du Mirail – 15 €

" J'ai donné comme titre à mon séminaire : Psychanalyse et création, pour pouvoir prendre plutôt que donner des leçons auprès de l'art et du "poète".
C'est urgent, à mon avis, pour retrouver le sens de ce qu'est la psychanalyse. Il n'y a rien de pire que de faire de la psychanalyse un idéal de connaissance et de vie (de savoir et de jouissance) à quoi l'on sacrifie tout. Ça ne veut pas dire pourtant, au contraire, qu'il s'agit de relativiser la psychanalyse. Freud dit souvent que les acquis d'une cure peuvent se perdre (même chez et pour l'analyste).
Ailleurs, il envisage que les conquêtes de la civilisation et de la culture, y compris, pourquoi pas, la psychanalyse elle-même, puissent être détruites. Alors, dit-il, nous recommencerons sur de nouvelles bases, nous reconstruirons à nouveaux frais. Vu la peine que lui a coûté la découverte de l'inconscient, vu les souffrances et les persécutions qu'il a dû subir et endurer pour la défendre, la promouvoir, la transmettre, cette remarque de Freud m'a fait réfléchir, et même pousser ma réflexion à l'extrême.
" La matière première de cet ouvrage a été fournie par les notes rédigées par Michel Lapeyre entre janvier et juin 1998 pour le séminaire de recherche qu'il dirigeait. Restituer la pensée toujours vivante de l'auteur, rendre hommage au chercheur aujourd'hui disparu : telles sont les ambitions de ce livre qui plongera le lecteur au coeur d'une réflexion passionnante sur les processus créatifs.

(Editeur)

Aucun commentaire: