dimanche 23 octobre 2011

Lumière des astres éteints, la psychanalyse face aux camps

Gérard Haddad

1

Novembre 2011 – Grasset – 20 €

La question des camps de concentration nazis a été jusqu’à maintenant abordée sous les modes commémoratifs et historiques.
Ces approches ont laissé dans l’ombre un aspect essentiel dont l’influence sur notre présent ne peut être tue. En effet, le totalitarisme a opéré dans notre subjectivité et nos structures socio-économiques des changements profonds. Ainsi, la « fatigue » qui semble frapper l’Europe, son « déclin » sont peut-être une conséquence à long terme des camps.
Quant à l’insoluble conflit israélo-arabe, il plonge incontestablement ses racines dans le génocide juif.
C’est à travers des cas cliniques de patients qu’il a analysés que Gérard Haddad illustre cette thèse ; chaque cas venant éclairer un aspect particulier de cette question. Entre ces récits de cas se trouvent intercalées de brèves analyses qui renvoient à cette « lumière noire » des camps.

Aucun commentaire: