lundi 21 novembre 2011

Ames scrupuleuses, vies d'angoisse, tristes obsédés

Pierre-Henri Castel

image

Octobre 2011 – Ithaque – 34 €

Obsessions et contrainte intérieure de l'Antiquité à Freud - Volume 1

Scrupules morbides, remords délirants, angoisses absurdes, rituels compulsifs...
Comment les hommes ont-ils soigné les souffrances, voire les folies que la " conscience morale ", suprême valeur de l'individu occidental, a suscité en nous, dès son triomphe au 17e siècle ? Le premier volume de cette étude, qui en comprendra deux, s'ouvre sur une provocation : ces symptômes, nos " obsessions " et nos " compulsions ", n'ont pas toujours existé. Avant Saint Augustin, même leur possibilité est douteuse.
Il s'achève avec Freud, qui forge le terme de " névrose obsessionnelle ". Entre les deux, les scrupuleuses du Grand Siècle, Kierkegaard, Esquirol et Janet scandent un parcours qui aboutit à la psychiatrisation de l'obsédé. Une foule inquiète s'y bouscule : les superstitieux d'Athènes et Rome, les premiers moines en Egypte, une religieuse possédée et son génial confesseur, des enfants qui insultent Dieu, de dignes bourgeois qui étouffent leurs impulsions criminelles, des mystiques et des neurologues, un médecin bien malade, et quelques Sénégalais.
Chaque fois, les conflits qui les ravagent révèlent la cruelle fabrique de notre intériorité et le prix psychique dont l'individu moderne l'aura payée.

Aucun commentaire: