mardi 31 janvier 2012

Le psychotique et le psychanalyste

Jacques Borie


Janvier 2012- Ed. Michele - Coll "je est un autre"

Au fil de ces pages, le lecteur découvrira ce qui se passe à notre époque dans le cabinet d’un psychanalyste, lorsque celui-ci consent à accueillir des sujets psychotiques. Nul voyeurisme ici, mais au contraire le témoignage d’une expérience unique fondée sur une éthique de la parole.À l’heure où le discours sur la folie tend à disparaître, et avec lui le traitement humanitaire et social qui a longtemps prévalu, ce livre est une preuve vivante qu’il existe au moins un lieu où le sujet peut adresser sa souffrance, et à partir de là engager un travail pour construire une solution qui permette tout simplement de lui rendre la vie possible. En effet, pour chaque cas, le psychanalyste est amené à inventer un dispositif adéquat qui tienne compte à la fois des exigences de l’Autre auquel le sujet à affaire, et de la jouissance qui est en jeu pour lui. À mille lieux de tout objectif normalisateur visant à éradiquer ce qui cloche, l’analyste est un orfèvre qui place au cœur de ce qui constitue la dynamique de l’expérience le réel propre au sujet. D’une telle lecture, on n’en sort pas indemne, de découvrir en quoi tient une existence, souvent à pas grand-chose, quelques détritus, un mot que l’on invente, une image que l’on construit…Il se démontre qu’un traitement de la folie est possible, au un par un. Il trouve son fondement dans l’expérience inaugurale que Freud inventa, il y a de cela plus d’un siècle avec des sujets névrosés, et qu’à sa suite Jacques Lacan fonda en raison. C’est cette boussole qui ici oriente la pratique.

Aucun commentaire: