mardi 26 avril 2016

Pierre-Henri Castel : Le Cas Paramord. Obsession et contrainte psychique, aujourd'hui

Les Éditions d'Ithaque - Mai 2016


Le Cas Paramord s’essaie à un projet inhabituel dans la littérature psychanalytique : livrer le récit d’une cure entière. Or une telle entreprise, déontologiquement délicate, ne se justifie qu’à la lumière d’enjeux graves et généraux. Ce problème fondamental, c’est ici la vieille question de la «contrainte psychique». Car, selon Pierre-Henri Castel, même si l’enveloppe formelle des symptômes de la névrose obsessionnelle freudienne subsiste, beaucoup parmi nous vivent autrement cette contrainte.
Mais loin de se réduire à l’illustration d’un point de doctrine, le récit d’une psychanalyse met toujours sur la table ce qu’on juge être lapsychanalyse. Aussi l’auteur tente-t-il, en postface, de donner forme conceptuelle à certains mouvements inconscients dans lesquels il s’était trouvé emporté avec son patient. Rêves, affects, étrangetés du langage en ressortent éclairés d’un nouveau jour. Fortement marqué par Lacan et Bion, lecteur critique de Bollas, Ogden et Ferro, Pierre-Henri Castel présente alors la psychanalyse qu’il appelle de ses vœux, ce qui donne à cet ouvrage valeur de manifeste.

Pierre-Henri Castel, né en 1963, est philosophe et historien des sciences. Membre de l’Association lacanienne internationale (Ali), il exerce la psychanalyse à Paris. Il a consacré ses travaux à une élucidation à la fois historique et philosophique des conditions d’émergence de la psychanalyse, puis des raisons de ses variations et de ses crises, dans son voisinage avec la neurologie, la littérature ou les sciences sociales. Parmi ses ouvrages : À quoi résiste la psychanalyse ? (Puf, 2007), Âmes scrupuleuses, vies d'angoisse,tristes obsédés et La Fin des coupables (Ithaque, 2011 et 2012).

acheter ce livre

Aucun commentaire: