jeudi 23 juin 2016

Jacques Press et Irène Nigolian (dirs.) : Corps parlant, corps parlé, corps muet. Voies nouvelles en psychosomatique

In Press - Juin 2016 -  Perspectives Psychosomatiques


Quel lien y a-t-il entre les maux somatiques et les mots "pour le dire" ? Cette question a, dès l'origine, préoccupé les analystes intéressés par la psychosomatique. Selon un premier point de vue, les mots "diraient" le contenu caché dans le symptôme somatique. C'est le cas du symptôme hystérique avec sa valeur symbolique. Certains vont plus loin, comme Joyce Mac Dougall, et affirment que le symptôme somatique exprime bien un conflit. D'autres, au contraire (les fondateurs de l'Ecole psychosomatique de Paris), ont dénié toute signification symbolique à la maladie somatique. Pour eux, le symptôme somatique est "bête", c'est-à-dire qu'il n'est pas l'expression signifiante d'un conflit psychique et qu'il est associé à une désorganisation du fonctionnement mental : ici, le corps symbolique est muet et la maladie somatique apparaît, sur ce fond de silence, comme un bruit dépourvu de sens. Cet ouvrage, en faisant dialoguer des auteurs de différentes approches, permet de sortir de l'antagonisme apparemment irréductible entre ces deux positions. Les auteurs défendent une position intéressante et médiane : selon eux, il existerait des formes proto-symboliques d'expression d'un corps d'avant le langage et tout le travail consisterait à favoriser leur déploiement. Ainsi, un corps apparemment muet pourrait tout à fait " apprendre " à parler. Dans cette perspective, le rôle de l'objet - de l'analyste, dans nos traitements - serait central pour permettre aux processus de transformation d'advenir.

acheter ce livre

Aucun commentaire: