vendredi 22 septembre 2017

Cliniques méditerranéennes 2017/2 (n° 96) : Déclinaisons du corps

Erès - Octobre 2017


Le corps ne cesse de se décliner différemment selon les époques, selon les lieux et les cultures, selon les théories… C’est dire sa fécondité. Il ne se laisse jamais réduire à un quelconque champ d’étude. Et la psychanalyse n’est pas en reste dans les manières de penser le corps, de l’aborder, de l’apprivoiser, de le mettre en récit, de le théoriser ou tout simplement de l’entendre. Alors que tout un chacun a sa représentation du corps a priori évidente, les parties du corps s’apprennent en même temps que les premiers mots, le corps ne cesse de révéler sa complexité lorsque nous voulons en parler et écrire à son sujet. La diversité des textes de ce numéro en démontre toutes les déclinaisons possibles sans épuiser la richesse des questions qu’il pose.

Dossier coordonné par Marie-José Del Volgo

Page 5 : Marie-José Del Volgo - Avant-propos. Déclinaisons du corps | Page 7 à 17 : Alexandre Lévy - Le corps comme discord. Le corps comme discorps | Page 19 à 35 : Aurélie Furlanetto, Philippe Spoljar - De l’hyperactivité à la fibromyalgie : une dette insolvable (étude de cas) | Page 37 à 49 : Vassiliki Simoglou, Diane Garnault - Grossesses en temps de biomédicalisation : les « emprunts » au corps de l’autre femme | Page 51 à 62 : Alexandra de Séguin - La septième face du dé. Horizon des événements | Page 63 à 75 : Élodie Sack, Franck Mathieu - L’incurie des errants psychiques, logiques et fonctions | Page 77 à 91 : Thomas Cascales - Co-excitation libidinale et établissement des premiers liens : l’exemple de l’anorexie du bébé | Page 93 à 106 : Mireille Guittonneau-Bertholet - Travail clinique, créativité et médiation sensorielle | Page 107 à 121 : Olivia Lempen, Pascal Roman - Le travail des limites dans le processus d’écriture. Exploration dans la création littéraire et en atelier d’écriture | Page 123 à 132 : Claire Annino-Zicot - Originalités de la clinique du sujet adulte, souffrant de psychose infantile, en psychiatrie | Page 133 à 145 : Mickaël Peoc’h, Gwénola Druel - Body-hacking et logique supplétive : un mode contemporain de traitement du corps | Page 147 à 160 : Olivia Roose-Beauprez, Dominique Reniers - Destin, trace et clinique dans le contemporain | Page 161 à 173 : Philippe Givre - Complexe de l’intrus et anorexie masculine | Page 175 à 190 : Flora Bastiani - Comment survivre ? Une approche phénoménologique de la situation de crise à partir de Maldiney et Pankow | Page 191 à 203 : Elsa Godart - La liberté du sujet face au déterminisme psychique. La question d’une « volonté inconsciente » | Page 205 à 217 : Pascal Le Maléfan - Être decorporé sous kétamine : clinique et coïncidences | Page 219 à 230 : Claire Marchais - Dette de vie, l’aliénation imaginaire du sujet greffé | Page 231 à 244 : Frédéric Tordo - Un cas de fétichisme pervers par hybridation technologique | Page 245 à 256 : Anaïs Ravier, Delphine Scotto di Vettimo - Approche psychopathologique de l’enfant né prématuré : la culpabilité maternelle pour panser/penser le lien à son enfant | Page 257 à 266 : Amélie Gallois - Le désir infanticide, une dialectique maternelle de l’entre-deux | Page 267 à 275 : Rajaa Stitou - Les enjeux du numérique face à l’épreuve du vieillir | Page 277 à 288 : Tamara Guénoun, Ruben Smadja - Les complexes de Jules. Enjeux processuels des prises en charge à médiation groupales avec adolescents | Page 289 à 294 : Samuel Mbadinga - En hommage à Jacques Gagey. Jacques Gagey : un homme, une pensée et des navigations interférentes | Page 295 à 298 : Claude Miollan - En hommage à Jacques Gagey. UER de sciences humaines cliniques. Le déboulé dans la culture d’une discipline à part entière. La place et l’impact du professeur Jacques Gagey | Page 299 à 309 : Isabelle Martin Kamieniak, Simone Molina, Betty Testud, Abdel Majid Safouane, Bernard Victoria - Présentation d’ouvrages.

acheter ce livre

Aucun commentaire: