jeudi 2 novembre 2017

Jean-Pierre Lebrun : De la maladie au malade. Psychanalyse et médecine dans la cité

Erès - Novembre 2017


A partir de sa place de psychanalyste, l’auteur interroge l’évolution de la médecine depuis qu’elle est devenue - pour le bonheur de tous – « scientifique » ; depuis qu’elle est passée, comme le disait Claude Bernard, d’un « art » de guérir » à une « science » de guérir. Et l’auteur d’ajouter : d’un art de guérir les « malades » à la science de guérir les « maladies ». Cet ouvrage est la réédition du premier ouvrage de Jean-Pierre Lebrun, De la maladie médicale, publié en Belgique en 1993, alors peu diffusé en France et épuisé depuis longtemps. Paru quelques années avant Un monde sans limite (érès, 1997) qui a marqué un tournant dans le monde analytique lacanien, De la maladie au malade constitue le socle à partir duquel l’auteur a développé sa pensée sur l’importance du lien social sur la subjectivité. Il y interroge les conséquences de l’évolution scientifique de la médecine jusqu’à mettre en évidence comment celle-ci s’est introduite dans les camps d’extermination. Aujourd’hui, le changement de société alors décrit par J.-P. Lebrun – l’horizontalité de singularité remplaçant la verticalité du monde d’hier – s’est considérablement amplifié. Il était important d’en actualiser les enjeux dans une postface conséquente.

Jean-Pierre Lebrun est psychiatre, psychanalyste à Namur et Bruxelles. Il a publié de nombreux ouvrages chez érès dont Un monde sans limite (1997 rééd en poche en 2009), L’altérité est dans la langue (avec Nicole Malinconi, 2015) ou dernièrement Une parole pour grandir (avec le Jardin couvert, 2017). Il est également directeur de trois collections aux éditions érès : Humus, Psychanalyse et écriture, et Singulier-pluriel.

acheter ce livre

Aucun commentaire: