samedi 31 mars 2018

Michel Bousseyroux : La "réson" depuis Lacan

Editions Stilus - Mars 2018 - Collection : Nouages


Réson : Francis Ponge invente ce néologisme pour dire de Malherbe qu’il « ne raisonne pas, à beaucoup près, autant qu’il ne résonne. Il fait vibrer la raison». Et, pour être plus précis : « Mais cette raison, qu’est-ce, sinon plus exactement la réson, le résonnement de la parole tendue, de la lyre tendue à l’extrême.» N’est-ce pas ce que fait résonner dans le théâtre de La Fenice de Venise l’immense bande de Möbius qu’y a suspendue au cintre l’artiste japonaise Mariko Mori pour la représentation, en 2013, de Madame Butterfly de Giacomo Puccini?​
Telle est la réson depuis Lacan : c’est la réson de la parole tendue au prix du réel. Une psychanalyse lacanienne se reconnaît à ce que le discours de la réson y fait résonner juste chaque parole. Psychanalyser, c’est faire sonner lalangue pour que s’entende sa réson. Il faut que l’analyste-Orphée tende l’à-lire. Il faut, pour toi qui parle, qu’il tende à l’extrême la lyre de ce qui, de l’inconscient, est à lire – est ta lyre ! -, pour que son réel te sonne, te rende réson – pas ta raison d’être, ta réson d’exister d’un dire ! 
Il sera question dans ce livre de sexe et de nœud, du troisième joueur qu’est le sexe dans le jeu de l’analyse et qui va de concert avec le quatuor à cordes du symptôme.

acheter ce livre

vendredi 30 mars 2018

Quarto n°118 : lire Lacan

Revue Quarto - Avril 2018


Qu’est-ce que lire Lacan ? Jacques-Alain Miller nous explique comment il s’y est pris pour éditer le Séminaire de Lacan. Des psychanalystes nous proposent un commentaire pas à pas de trois textes fondamentaux. Lire Lacan, c’est aussi lire la clinique avec son enseignement – qu’il s’agisse de la névrose obsessionnelle, de la fin de l’analyse, ou encore des modes de jouissance contemporains.

• Jacques-Alain Miller, éditeur des Séminaires et écrits de Jacques Lacan nous dit son rapport à l’enseignement oral et au texte de Lacan
• Des lectures éclairantes d’écrits majeurs comme « Radiophonie », « Position de l’inconscient » et la « Question préliminaire à tout traitement de la psychose »
• Deux textes qui nous font redécouvrir la névrose obsessionnelle dans le cadre des enseignements ouverts de l’École de la Cause freudienne
• Des témoignages sur ce qui ce qui fait acte dans la fin de l’analyse

acheter ce livre

mardi 27 mars 2018

Surgence n°16 : La Consultation Psychanalytique Gratuite

Libre Association Freudienne - Mars 2018


Conduites par des psychanalystes, ces consultations se font en un lieu social d’écoute clinique et de sensibilisation à l’inconscient, lieu qui est celui de la Libre Association Freudienne, et elles permettent à qui le souhaite de parler de ses difficultés pour en faire le point et envisager de savoir comment s’en sortir. D’un nombre d’entretiens limité, elles peuvent éventuellement conduire qui s’y est engagé à désirer entreprendre une cure analytique. Elle ne peut alors se faire qu’en privé, n’est pas gratuite, requiert qu’un contrat soit établi dans un cadre adéquat et selon un certain transfert.

Il n’y a donc pas d’analogie possible à faire entre la consultation psychanalytique gratuite et la cure analytique à proprement parler : par rapport à celle-ci, celle-là est tout autre chose.

Après dix ans de pratique, cette chose autre est à analyser, à interroger, pour savoir jusqu’où elle peut porter, quelles sont ses conditions, quelles limites elle semble poser, les obstacles qu’elle oblige à franchir, les effets qu’elle produit.

En parlent celles et ceux qui s’y sont exercés, qui s’y sont investis, pour en soutenir le devenir : ils diront les questions qu’elle pose, les bénéfices qu’elle apporte, les déboires qui s’y rapportent. Ils diront aussi combien celles et ceux qui sont venus aux entretiens ont rendu la tâche appréciable et susceptible de les aider à apporter des solutions aux tourments qui les ont amenés à consulter.

acheter ce livre

dimanche 25 mars 2018

Marc Stéphane : La cité des fous

L'Arbre vengeur - Février 2008 - Collection : L'Alambic


94 jours derrière les hauts murs de Sainte-Anne, trois mois à observer les condamnés de ce bagne ignoré, des semaines à contenir sa propre folie, Marc Stéphane les a vécus au début du XXe siècle. Voyage au bout d'un enfer personnel et collectif, cette Cité des fous est le récit détaillé de sa plongée dans ce monde chaotique interdit à quiconque n'était pas psychiatre, infirmier ou... aliéné. Et parce que cet écrivain désormais englouti possède une langue d'une verdeur à faire pâlir un certain Céline, parce que ses lignes mêlent à une intense compassion un refus du pathos fétide, il transforme ce qui pourrait être un réquisitoire en odyssée au pays de la folie. Texte inclassable et d'une inquiétante drôlerie, La cité des fous mérite de figurer dans les bibliothèques de ceux pour qui la littérature n'est prisonnière d'aucune forme et d'aucune camisole.

acheter ce livre

jeudi 22 mars 2018

Pierre Fleury : Nerval et Schumann. La folie en partage

Presses Universitaires Vincennes - Mars 2018 - Collection : Intempestives


Quand la recherche universitaire rejoint l'enquête policière : le poète Nerval et le compositeur Schumann n'ont jamais entendu parler l'un de l'autre. Pourtant, leurs oeuvres et leurs vies sont extrêmement semblables, en plus d'être contemporaines. Tous les deux furent atteints d'une folie qui les mena au suicide et qui engendra malgré tout, leurs plus belles oeuvres. Pourquoi cette parenté ? Peut-on lire Nerval comme on entend Schumann, et inversement ? L'auteur nous fait ici partager la stupeur des coïncidences et l'émerveillement devant la création. Par le dialogue incessant du détail des oeuvres et de la psychiatrie, il nous donne à comprendre poème et musique l'un par l'autre, faisant se rencontrer enfin deux artistes jumeaux que l'Histoire choisit de séparer.

Pierre Fleury est élève à l'Ecole Normale Supérieure de Paris et spécialiste de musicologie et de poésie.

acheter ce livre

Hervé Guillemain : Schizophrènes au XXème siècle. Des effets secondaires de l'histoire

Alma Editeur - Mars 2018


Inventée vers 1900, la schizophrénie est devenue en cent ans la plus grande pourvoyeuse d'hospitalisations psychiatriques, la source de nombreux faits divers, une figure dominante de la culture cinématographique, un objet désormais récurrent d'intérêt médiatique.
L'historien, Hervé Guillemain s'est plongé dans les dossiers de milliers de patients. Écrire l'histoire du point de vue des cliniciens n'aurait apporté rien de neuf. La schizophrénie, cette maladie du siècle, a déjà une histoire. C'est bien celle des schizophrènes et de leur prise en charge médicale, politique et sociale qu'il convenait d'écrire avant que cette appellation, considérée par de nombreux médecins comme fragile, inopérante et stigmatisante, disparaisse des classifications mondiales. 
Il en ressort que l'un des premiers buts de cette " nouvelle maladie ", née sur les beaux restes de la mélancolie, fut de prévenir l'essor des psychoses juvéniles. Plus généralement, ce sont aussi bien des domestiques en difficulté, des migrants confrontés à la crise que des jeunes adultes aspirant à l'émancipation qui formèrent, sous l'égide de la science et de la pratique médicale, un nouveau sous-ensemble de population reconnaissable à ses postures, ses gestes, la résistance aux thérapies et son inadaptation au nouveau modèle sélectionniste scolaire, militaire ou professionnel. 
Il en ressort aussi que des années 1900 aux années 1970 ces sujets considérés comme incurables ont été soumis à une double peine : la représentation socialement négative accolée à leur souffrance s'est doublée d'une intensification de leur traitement et d'une dégradation alarmante de leurs conditions de vie. 
Pourquoi et comment une nouvelle maladie mentale naît-elle, évolue-t-elle, meurt-elle ? C'est à cette question qu'Hervé Guillemain répond en écoutant la voix de ceux qui furent à la fois les sujets et l'objet d'un épisode phénoménal.

Hervé Guillemain est un historien reconnu qui s'inscrit dans la tradition de l'écoute flottante chère à Michel de Certeau. Il est Maître de conférence à l'université du Maine-CERHIO (Le Mans). Il a publié, avec Stéphane Tison, Du front à l'asile 1914-1918 (Alma, 2013), La méthode Coué (Seuil, 2010) et Une histoire comparée des pratiques thérapeutiques et religieuses 1830-1939 (La Découverte, 2006).

acheter ce livre

mercredi 21 mars 2018

Laurence Kahn : Ce que le nazisme a fait à la psychanalyse

PUF - Mars 2018


Est-il imaginable que la psychanalyse soit demeurée indemne du désastre du nazisme ? Pulsion, autoconser­vation, mystique de l'inconscient : entre la masse soudée autour de son Fûhrer et l'effondrement de l'autonomie du droit, les psychanalystes assistèrent à l'entrée en force de la « nature », de ses forces souterraines et de sa « bio­logie » dans le champ langagier, politique, racial. Ils ont beaucoup lutté. Mais la transformation des conceptions analytiques qu'ils introduisirent alors ne les a-t-elle pas trahis ? Qu'advint-il de l'énigme de la transformation de la haine individuelle en psychose de masse quand le traitement psychanalytique de la Shoah privilégia l'écoute empathique en donnant la prévalence au trauma et à la pathologie des victimes ? Qu'est-il resté du paradoxe de l'engendrement de l'anti-civilisation par la civilisation elle-même ? Les psychanalystes ont-ils pris la pleine mesure de la désorientation, clinique et théorique, infligée par le déchaînement nazi ?

Laurence Kahn est membre titulaire et formateur de l'Association psychanalytique de France. Elle a occupé les fonctions de président de l'APF de 2008 a 2010. Elle est notamment l'auteur de Cures d'enfance (Gallimard, 2004), Faire parler le destin (Klincksieck, 2005), L'écoute de l'analyste (Puf, 2012) et Le psychanalyste apathique et le patient postmoderne (L'Olivier, 2014).

acheter ce livre

dimanche 18 mars 2018

Actualités en analyse transactionnelle - 2018/2 - n° 162 : Quand les enfants nous interpellent

Institut français d'analyse transactionnelle - Mars 2018


Page 1 à 2 : Françoise Henaff - Édito. Quand les enfants nous interpellent | Page 3 à 26 : Alessandra Pierini, Agnès Blondel - Être un thérapeute d’analyse transactionnelle pour enfants : en quoi travailler avec des enfants est différent | Page 27 à 36 : Evelyne Blain-Joguet - Quand les tout-petits apprennent… entre liaison et déliaison | Page 37 à 46 : Myriam Chéreau - La motivation à l’adolescence. Un enjeu identitaire | Page 47 à 53 : Agnès Le Guernic - Des contes pour grandir. Donner des permissions aux enfants : « L’heure du conte » à l’école maternelle | Page 54 à 55 : Catherine Frugier - Analystes transactionnels, parlez-nous de votre accompagnement des enfants | Page 55 à 57 : Annaïck Pasquier - Et si on jouait ?

acheter ce livre

samedi 17 mars 2018

Franco De Masi : Leçons de psychanalyse. Psychopathologie et psychanalyse clinique pour l’analyste en formation

Editions d'Ithaque - Mars 2018 - Collection : Psychanalyse


Quels modèles théoriques inspirent principalement la psychanalyse actuelle ? Comment comprendre les lois de l'inconscient face à celles de la réalité émotionnelle ? Quelle est la différence entre le transfert et la relation analytique, la dépression mélancolique et la dépression non mélancolique ? Comment travailler avec le contre-transfert ou les identifications projectives ? Comment aborder, dans la cure, le narcissisme et la construction des refuges psychiques ? Voici quelques-uns des nombreux sujets auxquels Franco De Masi s'attaque dans cette série de leçons données à l'Institut de formation de Milan. Pleinement averti des transformations qui agitent la psychanalyse contemporaine, l'auteur passe en revue les fondamentaux de la pratique de l'analyste. Portant haut les couleurs d'une psychopathologie proprement psychanalytique, l'ouvrage contextualise l'émergence de certains concepts-clés et suit leur évolution au fil du temps, fournissant à l'analyste en formation un panorama extrêmement clair et utile de la psychanalyse clinique d'aujourd'hui.

Franco de Masi, psychiatre et psychanalyste italien établi à Milan, est membre formateur de la Société psychanalytique italienne (SPI) et de l'Association psychanalytique internationale (API) ; auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié Penser sa propre mort (Prix Gradiva du meilleur essai psychanalytique en 2003), Vulnérabilité à la psychose, Travailler avec les patients difficiles, ou encore La Perversion sadomasochiste, tous parus aux Editions d'Ithaque.

acheter ce livre

mercredi 14 mars 2018

Revue française de psychanalyse 2018/1 (Vol. 82) : En séance

PUF - Mars 2018


Page 5 à 6 : - La séance dans tous ses états | Page 7 à 13 : Béatrice Ithier, Hélène Suarez-Labat - Argument | Page 15 à 25 : Clare Winnicott, Aimée Aviva Cohen - La crainte de l’effondrement : un exemple clinique | Page 26 à 38 : César Botella - Simultanéité en séance/Diachronie du processus | Page 39 à 50 : Giuseppe Civitarese - Rester en attente | Page 51 à 60 : Michael Feldman, Anne-Lise Hacker - Chorégraphie dans l’enactment | Page 61 à 75 : Howard B. Levine, Anne-Lise Hacker - Interaction des émotions dans la séance analytique | Page 76 à 88 : Jacques Press - Séances | Page 89 à 97 : Évelyne Sechaud - Le silence du psychanalyste | Page 98 à 109 : Simone Korff-Sausse - La Séance unique | Page 110 à 120 : Vincent Estellon - En séance, hors séance | Page 121 à 131 : René Roussillon - Le transitionnel et le travail psychanalytique en séance | Page 132 à 145 : Vincenzo Bonaminio, Sylvie Mcglue - En séance : Le transfert avant le transfert | Page 146 à 155 : François Pommier - À propos du patient d’après : réactions d’analysants et atermoiements d’analyste | Page 156 à 165 : Nathalie Zilkha, François Ladame - Séance de psychodrame, séance de psychanalyse : similitudes et différences | Page 166 à 178 : Mireille Bitan - Fenêtres sur des séances de groupe | Page 179 à 197 : Cordelia Schmidt-Hellerau, Anne-Lise Hacker - La résolution par l’intégration | Page 198 à 207 : Michel Ody - À propos du texte de Cordelia Schmidt-Hellerau | Page 208 à 213 : Cordelia Schmidt-Hellerau, Anne-Lise Hacker - À propos de la réponse de Michel Ody | Page 215 à 226 : Pascale Baligand - Une chambre à soi | Page 227 à 240 : Sébastien Bogajewski - Le jeu vidéo comme idiome subjectif des troubles identitaires | Page 241 à 249 : François Richard - Le Sujet dans la psychanalyse aujourd’hui de Raymond Cahn | Page 250 à 254 : Philippe Valon - Des psychanalystes en séance, Glossaire clinique de psychanalyse contemporaine | Page 255 à 259 : Benoît Servant - Secret et transgénérationnel, Psychanalyse et psychose no 17, 2017 | Page 260 à 266 : Bertrand Colin - La liberté en psychanalyse. Liberté-égalité-sexualité, Annuel 2017 de l’APF | Page 267 à 272 : Élise Joncheres-Weinmann - Le perceptif | Page 273 à 276 : Hede Menke-Adler - Beiträge zur Theorie, Praxis und Geschichte. Liebe, Jahrbuch der Psychoanalyse, vol. 72, 2016 | Page 277 à 280 : Michel Sanchez-Cardenas - Lu dans l’International Journal of Psychoanalysis, nos 1 et 2, 2017.

acheter ce livre

mardi 13 mars 2018

La Cause Du Désir n° 98 : Folies dans la civilisation

Cause du Désir - Mars 2018


Depuis les psychoses jusqu’aux folies des discours contemporains, comment penser les “folies” aujourd’hui ?

• Un texte rare et très actuel de Jacques Lacan “D’une réforme dans son trou”
• Des contributions théoriques et cliniques sur les psychoses et leurs traitements
• Deux inédits de Jacques-Alain Miller sur l’abord cérébral du psychisme
• Une interview de l’artiste Camille Henrot

Éditorial
Les hommes sont si nécessairement fous, Aurélie Pfauwadel

Archives Lacan
D’une réforme dans son trou, Jacques Lacan
Présentation d’une réforme dans son trou, Laura Sokolowsky

Qu’est-ce que… la folie ?
Nihil novi sub sole, François Leguil

Folies dans la civilisation
L’ordinaire de la jouissance, fondement de la nouvelle clinique du délire, Dominique Laurent
Pousse-à-la femme, poussée-vers-la-femme, fuite-devant-la-femme, Agnès Aflalo
La psychiatrie du senti-ment, Sophie Gayard
Folitiquement incorrect, Pascale Fari
La place de l’énigme dans l’expertise, Julia Richards
Nourrir l’intelligence de l’autiste ou mobiliser sa jouissance ?, Jean-Claude Maleval
Point de folie à l’ère du parlêtre, Victoria Horne Reinoso

Ce monde de fous
Délires dans l’anthropocène, Thomas Roïc
Le rapport sexuel spirituellement assisté, Marie Laurent

Leur grain
Écriture et corps chez Pascal Dusapin, Patrick Paquier
Un réel capturé ? Les presse-papiers de Colette, Joëlle Fabrega
La condition humaine, Patrick Hollender
John Nash, créativité et rationalité, Sophie Le Goff

Lire Freud
Extrait du « Manuscrit H », Sigmund Freud
Freud, 1895, « l’explication de la paranoïa », Valérie Pera Guillot
De la projection comme délire commun, Guy Trobas

La psychanalyse au XXIe siècle
Présentation, Pascale Fari
Neuro-, le nouveau réel, Jacques-Alain Miller
Déficit ou faille, Jacques-Alain Miller

Une œuvre
Les vies inventées de Rinus Van de Velde, Nathalie Laceur

Clinique
Schreber 2.0, Leïla Bouchentouf-Lavoine
Où se loge la folie, Aurélie Charpentier-Libert
Folie contemporaine, Xavier Gommichon
Générations, Ligia Gorini
Une réparation singulière, Ronald Portillo

Enjeux de la passe
Premiers témoignages
Attendre l’absent, Bénédicte Jullien
La passion de l’a-pproche, Aurélie Pfauwadel
La chute dans une analyse, Domenico Cosenza
Contre-points
La lettre, entre marque et manque, Jérôme Lecaux
Traversée, restes, escabeau, Anna Aromí

Rencontre avec Camille Henrot
Une artiste pas folle du Tout, propos recueillis par Valentine Dechambre

Combats et controverses. Histoires de psychanalyse
Travelling sur les homosexualités d’hier et d’aujourd’hui, Fabrice Bourlez

Brèves de divan
Bernard Lecœur ; Monique Amirault ; Jeanne Joucla ; Débora Rabinovich ; Jean-Jacques Bouquier ; Pierre Sidon

La pause du désir
Émile Loreaux ou « langagement » photographique, Léonor Matet

Cahier d’hommage à Serge Cottet
Les années d’apprentissage de la psychanalyse, Serge Cottet
Un œil de trop dans « Le Bœuf écorché » de Rembrandt, Serge Cottet
Ne rien lâcher sur la cause freudienne, Aurélie Pfauwadel
Les ados de papa et les nôtres, Laurent Dupont
Freud et le désir du psychanalyste de Serge Cottet, Rose-Paule Vinciguerra
Le pari de l’invention continue de nouages, sous transfert, Guy Briole
« À propos de la névrose obsessionnelle féminine », de Serge Cottet, Esthela Solano-Suárez
Serge Cottet et le Brésil, savoir y faire avec la différence, Angelina Harari
Le gai savoir de Serge face à la triste vérité des contemporains, Philippe La Sagna
Un corps touché par la musique contemporaine, Philippe Benichou
« Freud analysant » : une leçon de lecture psychanalytique par Serge Cottet, Claude Parchliniak
À propos d’« Éloge de l’analyse en langue étrangère », Carolina Koretzky
Le cancre post-moderne et l’enfant agité (et sa mère), Daniel Roy

acheter ce livre

Cliniques méditerranéennes 2018/1 n° 97 : Eprouvés corporels, manifestations et symbolisation

Erès - Mars 2018


Page 5 à 6 : Mireille Guittonneau-Bertholet, Chantal Lheureux-Davidse - Argument | Page 7 à 22 : Suzanne Maiello - Le corps, ses sens et la précocité de l’émergence du sens | Page 23 à 34 : Sylvain Missonnier - D’un fantasme de corps pour deux à un fantasme de corps pour trois. Différenciation et séparation en périnatalité | Page 35 à 48 : Dominique Mazéas - La chorégraphie des premiers liens et ses retrouvailles dans le transfert : le partage des signifiants formels respiratoires | Page 49 à 64 : Chantal Lheureux-Davidse - Les réflexes toniques des personnes autistes, un tremplin pour construire un accès à la rencontre et à la symbolisation | Page 65 à 78 : Mireille Guittonneau-Bertholet - Les spécificités du médium « semoule » dans le traitement psychique des traumas primaires : l’expérience d’une disparition/réapparition | Page 79 à 90 : Sylvie Le Poulichet - Espace-temps corporel et symbolisation | Page 91 à 106 : Nathalie Dumet - La petite robe noire de Gabrielle : féminité endeuillée et/ou féminin mélancolique sublimé ? | Page 107 à 120 : Magalie Sabot - La preuve en image : métaphores et symbolisation primaire du corps en « hypnose médicale » | Page 121 à 134 : Hélène Oppenheim-Gluckman - Qui paie les séances ? Le cas de « L’homme aux rats » | Page 135 à 144 : Anne-Sophie Guillen, Sidi Askofaré - Élever l’impuissance à l’impossible : l’acte de création du compositeur Arnold Schoenberg (1874-1951) | Page 145 à 158 : Céline Masson - Balagan dans la filiation. La troisième génération après la shoah en question | Page 159 à 172 : Thamy Ayouch - Du binaire au multiple : subjectivations de genre dans le Candomblé | Page 173 à 180 : Franck Mathieu - Le processus envieux dans l’errance des sujets sdf | Page 181 à 194 : Élie Pouillaude - La parentalité à l’épreuve du handicap de la petite enfance : du trauma à la fonction narrative | Page 195 à 206 : Patricia Attigui - Créer pour échapper à l’emprise ? Derrière l’objectif, l’œil de la mère | Page 207 à 218 : Patrick Martin-Mattera - Le vide dans le miroir. À propos de la « Ruth Kjär » de Melanie Klein et de Karin Michaelis | Page 219 à 228 : Claude Cloës - L’alcoolisme des femmes : une solution sinthomale | Page 229 à 242 : Pedro Ambra, Laurie Laufer, Nelson Da Silva Junior - Psychanalyse et normativité : la question cisgenre | Page 243 à 256 : Sylvain Tousseul - Les sexualités interdites sont-elles pathologiques ? | Page 257 à 270 : Juliette Marotta, Christian Bonnet, Guy Gimenez - La bande dessinée comme scène psychique : entre séquentialité et dé-mesure | Page 271 à 283 : - Présentation d’ouvrages.

acheter ce livre

samedi 10 mars 2018

Florian Houssier : Freud adolescent

Campagne première - Février 2018 - Collection : Un parcours


Quelle a été l’adolescence de Sigmund Freud ? Quel effet a-t-elle eu sur la naissance de la psychanalyse ? En dépit de la diversité des souvenirs disséminés dans son oeuvre, l’adolescence est la période la moins connue de sa vie. Ce sont des années de solitude affective et de vie imaginaire qui ne vont pas sans joie et désarroi, conflits et contradictions. Investi comme un fils promis à devenir un grand homme par sa mère, il laisse la vivacité de ses fantasmes incestueux et parricides infiltrer sa vie relationnelle, comme ses rêves. Tout à ses conflits intérieurs, le jeune Freud envie ses amis qui vivent leur jeunesse tandis qu’il passe son temps à lire et à rêver. Florian Houssier étudie avec minutie cette période importante de la vie de Freud. Son exploration de l’adolescence, de ses sentiments mêlés, ouvre à la compréhension du destin du futur inventeur de la psychanalyse.

Florian Houssier est professeur à l’Université Paris 13, président du Collège international de l’adolescence (CILA), et psychanalyste (SPF). Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels L’École d’Anna Freud. Créativité et controverses, Paris, CampagnePremière /, 2010, et Meurtres dans la famille, Paris, Dunod, 2013.

acheter ce livre

vendredi 9 mars 2018

Laurent Lemoine : Quoi de neuf docteur ? La psychanalyse au fil du religieux

SALVATOR - Février 2018 - Collection : Forum


Beaucoup d'auteurs onl déjà interrogé la nature du lien étrange et paradoxal entre foi et psychanalyse. Mais cette dernière apparaît aujourd'hui contestée et en perte de vitesse : faire une psychanalyse dans ce premier quart du XXIe sièele, et quand on se dit croyant « de surcroît », a-t-il vraiment un sens ? La psychanalyse, d'ailleurs, « sert-elle » encore à quelque chose? Elle a tellement de concurrents réputés plus efficaces... La religion fait un retour, dit-on, souvent du côté de l'irrationnel fanatique, et intéresse beaucoup les psychanalystes qui avaient trop vite déclaré sa mort api'ès la « mort de Dieu » : comment ne pas voir là l'occasion de stimulantes réflexions croisées? Car par-delà les marchands de bonheur et de spiri­tualités à l'eau de rose, la psychanalyse demeure une expérience du tragique de la condition humaine, qui se garde bien d'apporter une guérison saturante mais lente à chaque cure de relancer le désir.

Dominicain et psychanalyste, le père Laurent Lemoine enseigne l'éthique théologique à l'Institut catholique d'Angers. Il a dirigé la Revue d'éthique et de théologie morale et publié des articles remarqués dans la revue Études.

acheter ce livre

mardi 6 mars 2018

Le Carnet PSY 2018/2 (N° 214) : Varia

Editions Cazaubon - Février 2018


Pierre Delion
« Madame la ministre, pas des discours seulement, des actes surtout »

Simone Korff-Sausse
Exposition

Imprécis de psychanalyse
Maurice Corcos, Yann Loisel

Bobine
Stéphanie Germani

Michel Lhuilier
Hommage à Jérôme Bosch (1450-1516)

Daniel Delanoë, Anna Trespeuch-Berthelot
Expériences de fascination par Guy Debord

acheter ce livre